Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Michel BOEDEC

Directeur artistique de l'enregistrement  




                                                                                       Photo : Emilie Berthoud




Né à Quimper en 1957, Michel BOEDEC est compositeur, organiste et maître de chapelle à l'église Notre-Dame en Saint Melaine à Rennes. Il dirige également l'ensemble vocal de Blossac. Il a occupé successivement d'importantes fonctions musicales : directeur d'école de musique, directeur de l'ADDM 22, conseiller pour la musique et la danse à la DRAC Bretagne, directeur artistique du festival Colla Voce à Poitiers, du festival Orgues en Cornouaille... Sollicité par Musiques et Orgues pour être le directeur artistique de l'enregistrement autour de l'orgue de Montauban, il a accepté de répondre à nos quelques questions.

                                                                                                                

Musiques et Orgues : Pouvez-vous nous décrire vos premières émotions musicales ?                   

Michel Boëdec : Vers 4 ans, accompagnant mes parents à la messe à la cathédrale de Quimper, je refusais de quitter le lieu tant que l'orgue n'avait pas fini de jouer ! Puis, rentré à la maison, j'essayais de reconstituer ce que je venais d'entendre sur le petit piano qu'on m'avait offert. Plus tard, j'ai été conquis par mon environnement sonore : la vie urbaine, la nature, le « son » en général.

MO : Quel a été le parcours musical d'un enfant aussi attentif à son environnement ?

MB : Mon parcours a été guidé par la curiosité, sans parti pris esthétique : musique ancienne, jazz, musique électroaccoustique, en pratiquant divers instruments : piano, orgue, en apprenant la composition, l'improvisation... Ce qui m'a guidé, c'est aussi l'écoute de gens sincères dans leur pratique musicale et soucieux de transmettre. En dirigeant un ensemble vocal à Rennes, j'encourage la pratique amateure et donne leur chance aux plus jeunes; il est nécessaire d'y consacrer beaucoup de temps et d'énergie. Je suis également attentif à la gestion culturelle aux échelles départementales, régionales où l'on appréhende l'acte musical par rapport au politique et aux financeurs.

MO : La musique, c'est fait pour qui selon vous ?

MB : La musique est pour tout ceux qui ont envie de l'aimer, de faire un petit effort pour aller découvrir des mondes inexplorés, pour tout ceux qui veulent éprouver le plaisir d'assister à un spectacle vivant.

MO : En acceptant d'être le directeur artistique de notre projet, qu'est ce qui vous a intéressé ?

MB : Avant tout une rencontre exceptionnelle entre un patrimoine organistique, des artistes et mélomanes passant leur vie (ou une partie) sur place. Aux côté de bénévoles, ce projet permet à des professionnels une rencontre entre un répertoire et un public le plus large possible. Propriété de la commune de Montauban, cet orgue est un instrument « citoyen » qu'il faut restituer à la population pour le meilleur de lui-même. Enfin, à chaque fois que je suis venu ici avec l'ensemble de Blossac, nous avons reçu un accueil chaleureux et sincère. La dimension humaine y est au premier plan !

MO : Comment concevez-vous votre rôle de directeur artistique ?

MB : Il s'agit de permettre aux musiciens qu'ils donnent le meilleur d'eux-mêmes, de porter leur talent dans les meilleures conditions : présence vocale, couleur de l'orgue, cohérence du programme. Concrètement, cela se traduit par la conduite des séances d'enregistrement en anticipant le travail de mixage effectué par le studio d'enregistrement. Au final, les artistes doivent écouter un disque conforme à leur désir musical.

Partager cette page

Repost 0
Published by